Bonheur et Cie : êtes vous réellement prêt ?

Article de Véronique B.A

Tout le monde aspire au bonheur, au bien-être, à la liberté... Tous ? En êtes-vous si sûr ?

Parmi les personnes que j'accompagne malgré une envie de prendre soin d'elles, d'aller de l'avant et d'aspirer à «plus de», quand elles touchent à des résistances, elles réalisent à quel point finalement elles ont peur.

Face à prendre soin de soi, j'entends très souvent la culpabilité, l'impression de ne pas y avoir droit.

Face à s'autoriser à être libre, la peur de couper les liens avec les autres.

Face au contrôle, la peur de perdre pied.

Et oui, finalement, si je suis pleinement heureux-se, libre, confiant-e, est-ce que je ne risque pas d'être décalé-e par rapport aux autres ? Un peu comme si j'allais les abandonner.



Quand j'accompagne des personnes, je les invite à laisser fondre toute résistance physique et tous les mots/maux qui leur font écho. Si vous saviez ce que cela peut être angoissant de « lâcher » le contrôle, les tensions, les situations pourtant parfois si inconfortables qu'elles soient. Même lorsque nous savons qu'au bout, il n'y a que du bon.

L'impression que j'ai, c'est que finalement, nous passons la plupart de notre temps à résister à notre vie, notre bonheur, notre liberté, notre joie. La conséquence : pour la plupart d'entre nous, nous ne faisons qu'effleurer quelques instants nos aspirations, qui finissent par devenir une quête.

Ne nous tromperions-nous pas de combat ?

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Merci pour votre commentaire qui enrichit notre voyage au pays du bien-être !